techafrika

Ouganda: Jusqu'à 95% des cyber-crimes ne sont pas signalés


Rédigé le Jeudi 31 Mai 2018 | 0 commentaire(s)



Selon le rapport 2017 de l’Uganda Cyber Security, 95% des incidents de cybersécurité n'ont pas été signalés; et seulement 4,4% des cas signalés ont été suivis jusqu'à la poursuite. Le rapport publié au début du mois par la firme africaine spécialisée en cybersécurité, Serianu, a été au centre des discussions la semaine dernière lors d'une formation en criminalistique numérique tenue dans le district de Wakiso.
 
Lors de l'événement, Richard Ndabione, chef de la cyber-unité de la police ougandaise, a déclaré que trois mois après 2018, plus de 50 cas avaient été signalés. Il a déclaré que l'an dernier environ 400 cas ont été rapportés et ont coûté aux entreprises privées et au public plus de 150 milliards de shillings ; la plupart des crimes étant liés au blanchiment d'argent, à l’altération d'information et à la fraude électronique.
 
Avec le développement technologique, les experts participant à la formation ont averti les entreprises de se méfier des personnes qui utilisent Internet pour se livrer à des activités douteuses et ont donc encouragé les propriétaires d'entreprises à former leur personnel pour identifier les menaces de cybercriminalité.