techafrika :: actualité technologique africaine

La baisse du coût du haut débit en bonne voix au Botswana, au Nigéria et aux Seychelles


Rédigé le Mardi 28 Juillet 2020 | 0 commentaire(s)



La baisse du coût du haut débit en bonne voix au Botswana, au Nigéria et aux Seychelles
D’ici 2023, le Botswana, le Nigéria et les Seychelles devraient atteindre l’objectif de la Commission des Nations Unies sur le large bande pour un coût du haut débit inférieur à 2% du revenu national brut (RNB) par habitant.
 
C'est ce que révèle un nouveau rapport de l'Union internationale des télécommunications (UIT), intitulé Measuring Digital Development: ICT Price Trends 2019, qui affirme que les prix du haut débit dans les trois pays représentent actuellement entre 2 et 3% du RNB par habitant.
 
Le rapport indique que dans de nombreux pays africains, les forfaits vocaux coûtent 4,5% du revenu moyen, soit 2,5% de plus que la moyenne mondiale, tandis que les utilisateurs d'Internet mobile paient 11,5% du RNB, soit près de trois fois plus que les utilisateurs d'autres régions du monde qui payent 4,3%.
 
Selon le rapport, en Afrique, les prix du haut débit les plus abordables ne sont jusqu'à présent disponibles qu'au Gabon et à Maurice, qui ont réussi à positionner les prix en dessous de l'objectif de 2% de la Commission du haut débit.