techafrika

Burkina Faso: Des sanctions pécuniaires infligées aux compagnies de téléphonie mobile


Rédigé le Samedi 26 Avril 2014 | 0 commentaire(s)



Burkina Faso: Des sanctions pécuniaires infligées aux compagnies de téléphonie mobile
L'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) a tenu une conférence de presse le 23 avril dernier à Ouagadougou à la suite du contrôle de la couverture et de la qualité des services des opérateurs de communications électroniques. Cette conférence visait à échanger avec les Hommes de médias sur les sanctions infligées aux opérateurs téléphoniques aux services défaillants
 
Cette rencontre avec les hommes de médias était donc l’occasion pour l’ARCEP d’expliquer les raisons des sanctions infligées aux opérateurs de communications électroniques. L’organe de régulation a en effet procédé au cours de l'année 2013 à un contrôle sur la couverture et la qualité des services des réseaux des opérateurs de communications électroniques. A l'issue de ce contrôle, des manquements aux dispositions des cahiers des charges par les trois opérateurs que sont l'Onatel, Télécel et Airtel ont été relevés, conduisant l'ARCEP à leur infliger, de nouveau, des sanctions pécuniaires.
Soit un total de 5 862 189 624 F CFA répartis comme suit : 2 490 935 167FCFA contre Airtel, 2 070 162 936 F CFA contre l'Onatel et 1 301 091 521 F CFA contre Télécel.