techafrika

Afrique du Sud : Vodacom et MTN s’en prennent à WhatsApp et Skype


Rédigé le Jeudi 4 Février 2016 | 0 commentaire(s)


Les deux plus grands opérateurs mobile d'Afrique du Sud, Vodacom et MTN, ont demandé au Parlement de «réguler» les services tels que WhatsApp, Skype et Viber qui sont en concurrence avec leurs offres de voix et SMS.


Afrique du Sud : Vodacom et MTN s’en prennent à WhatsApp et Skype
Les appels vocaux effectués à l'aide d’applications informatiques existent depuis quelques années déjà, le service le plus connu étant Skype. Mais maintenant ils sont en train d’être adoptés à plus grande échelle, à cause notamment de Facebook et de sa filiale WhatsApp. Le terme technique de ses services est Voice Over Internet Protocol (VOIP), mais les compagnies cellulaires leur ont donné un nouveau nom, à savoir «over the top» (OTT) services, en les accusant de "n’apporter aucune contribution aux réseaux".
 
Parmi les raisons évoquées par les opérateurs sud-africains, il y a le fait que ces services sont plus difficiles à surveiller que les services cellulaires normaux, qui sont soumis à la loi RICA de 2002 (Regulation of Interception of Communications and Provision of Communication-Related Information Act). Ils affirment également que leur capacité à investir dans leurs réseaux est menacée en raison de la perte de profits.
 
Vodacom et MTN n’ont pas rendu public le genre de « règlement » qu'ils attendent, mais on peut deviner qu'ils aimeraient faire ce que les opérateurs du Maroc ont fait, c'est-à-dire bloquer ces services. Ce qui avait d’ailleurs entraîné un boycott général des téléphones cellulaires par les utilisateurs marocains.





Dans la même rubrique :
< >