techafrika :: actualité technologique africaine

Rapport : L’Afrique subsaharienne à la traine en matière de datacenters


Rédigé le Jeudi 4 Novembre 2021 | 0 commentaire(s)



L'Afrique du Sud représente à elle seule la majorité de la capacité des datacenters en Afrique. C’est ce qui ressort du dernier rapport de l’Africa Digital Infrastructure Market Analysis, qui mesure l'étendue des infrastructures numériques dans la région de l'Afrique subsaharienne (ASS).
 
Le rapport, compilé par Digitalthings pour le compte de Digital Council Africa, se concentre sur des catégories spécifiques d'infrastructures numériques, dont la fibre, les Datacenters et les câbles sous-marins.
 
Un aperçu de l'infrastructure numérique montre que la région de l’Afrique subsaharienne compte 79 datacenters de colocation dans 14 pays, contre 4 854 datacenters de colocation dans le monde dans 129 pays.
 
Développant les conclusions du rapport, Bora Varliyagci, CEO de Digitalthings et chercheur principal, déclare que par rapport au paysage actuel des datacenters sud-africains, qui est considéré comme étant à un niveau de maturité moyen, la SSA accuse toujours un retard d'environ 1 000 MW (mégawatt) de capacité, ou 700 installations.
 
Pour être à égalité avec les Pays-Bas, qui sont considérés comme un marché mature dans l'écosystème des datacenters, la région aurait besoin d'environ 7 000 installations de datacenters, ou une puissance de 6 000 MW, note Varliyagci.
 
Varliyagci souligne toutefois que d'importants investissements arrivent sur le continent, à commencer par des marchés clés comme l'Afrique du Sud, le Kenya et le Nigeria, qui sont les trois principaux marchés.