techafrika

Le Bénin veut lui-aussi taxer les médias sociaux


Rédigé le Vendredi 31 Août 2018 | 0 commentaire(s)



Le président de la République du Bénin, Patrice Talon, a adopté un décret, créé en juillet 2018, qui prescrit des prélèvements sur les opérateurs de télécommunications sur la base des taxes liées à l'utilisation des services OTT et de l'internet.
 
Selon Internet Sans Frontiers (ISF), le décret exige une contribution de 5% sur le montant hors taxe de communication (voix, SMS, Internet) et une redevance de 5 FCFA par mégaoctet consommé par l’utilisateur des services OTT incluant Facebook, WhatsApp , Twitter, Viber et Telegram.
 
L’ISF a depuis critiqué la décision en disant qu’elle "contredit l’ambition du gouvernement béninois de faire de l’économie numérique un secteur stratégique pour la reprise économique et augmente le coût de l’accès à Internet, déjà très élevé dans ce pays".
 
Paradigm Initiative (PI) a également publié une déclaration condamnant la décision et cette tendance alarmante dans les pays africains, comme l'Ouganda, la Tanzanie et la Zambie.