techafrika

La Côte d'Ivoire impose une nouvelle taxe sur les transferts d'argent mobiles


Rédigé le Lundi 12 Février 2018 | 0 commentaire(s)



Les transferts d'argent mobile en Côte d'Ivoire coûtent maintenant 0,5% de plus suite à la mise en place d'une nouvelle taxe à compter du 1er janvier 2018, annoncée par le gouvernement ivoirien et contenue dans la dernière loi fiscale du pays.

Selon le calendrier d'imposition, la nouvelle taxe serait payée par l'expéditeur et non par le destinataire. Avant l'entrée en vigueur de la nouvelle législation, les transferts d'argent par téléphone portable ne concernaient que les coûts des services télécoms, tels que les frais d'envoi de SMS.

Les autorités de régulation (soutenues par les gouvernements) au Kenya, en Tanzanie et en Ouganda ont imposé une taxe d'accise de 10% sur les frais de transaction d'argent mobile alors qu'au Zimbabwe, il y a un supplément pour chaque transaction individuelle.


Commentant cette tendance, le directeur de la réglementation de la GSMA pour l'Afrique, Brian Muthiora, a déclaré que le poids des nouveaux régimes fiscaux affecterait sévèrement les utilisateurs déjà en dessous du seuil de pauvreté. Plutôt que d'introduire de nouvelles taxes, l'organisation a exhorté les régulateurs africains à se concentrer sur l'expansion de la mobilisation des recettes et à soutenir la croissance de l'argent mobile à travers le continent.