techafrika

Kenya: Les chauffeurs d’e-taxi en grève pour obtenir une meilleure rémunération


Rédigé le Mercredi 27 Septembre 2017 | 0 commentaire(s)



Kenya: Les chauffeurs d’e-taxi en grève pour obtenir une meilleure rémunération
Certains chauffeurs partenaires d'Uber, Taxify, LittleCab et Mondo Ride ont déclaré une grève sur le salaire, qui affecte les opérations et les entreprises à Nairobi. Les conducteurs en grève affirment qu'ils ont d’abord essayé d'aborder la question avec les gérants des différentes compagnies de taxis, mais qu’ils n'ont obtenu aucune réponse.
 
Les faibles revenus des conducteurs sont liés à une guerre des prix continuelle qui domine le marché de l’e-taxi au Kenya. L’arrivée de Taxify à Nairobi et Mombasa, où Uber était déjà présent, a conduit à une concurrence de prix basée sur les promotions entre les deux applications. LittleCabs a également suivi la tendance en cassant ses prix.
 
Lorreen Ajiambo, directrice marketing de Taxify au Kenya, a déclaré qu’ils avaient rencontré leurs partenaires conducteurs grévistes et apporté des solutions à leurs préoccupations. Ajiambo n'a toutefois pas donné de détails précis sur ces solutions ou si la guerre de prix en cours affectait les gains de ses conducteurs.
 
Actuellement, Uber prélève une taxe de 25% sur chaque trajet, tandis que Taxify et LittleCab prennent 15%. Les conducteurs affiliés à l'Association de taxis numérique du Kenya (DTAK) ont déclaré qu'ils demanderaient un taux uniforme de tarification et de commission pour tous les opérateurs d’e-taxi.