techafrika

Kenya : Les blogueurs l'emportent dans le conflit concernant la loi sur la cybercriminalité


Rédigé le Jeudi 1 Novembre 2018 | 0 commentaire(s)



Kenya : Les blogueurs l'emportent dans le conflit concernant la loi sur la cybercriminalité
26 articles de la loi kenyane sur les abus informatiques et la cybercriminalité 2018 resteront suspendus jusqu'au 5 novembre 2018, date à laquelle l'affaire sera emmenée devant le juge Chacha Mwita, pour des directives et la continuité de l'affaire. C’est ce qui ressort d’une déclaration de l'Association des blogueurs du Kenya (BAKE), qui en mai de cette année a lancé une pétition pour demander aux tribunaux de suspendre certaines dispositions, les qualifiant de "problématiques".
 
Dans sa pétition, la BAKE a déclaré qu’en ce qui concerne les articles 16 et 17 (qui traitent de l’interception non autorisée de systèmes, programmes ou données informatiques), il serait difficile de prouver l’intention. L'organisation estime que la participation du public à la rédaction de la loi était insuffisante et que la plupart des articles manquent de clarté.
 
Dans son dernier communiqué, la BAKE a déclaré que la juge Wilfrida Okwany avait rejeté une requête déposée par le procureur général qui demandait la levée de la suspension des 26 articles en attendant l'audience et le règlement de l'affaire.