techafrika :: actualité technologique africaine

Un second opérateur déploie la 4G en Guinée Conakry


Rédigé le Jeudi 24 Février 2022 | 0 commentaire(s)


Après Orange, c’est au tour de MTN d’obtenir une licence 4G en Guinée (Conakry), ce qui renforcera la concurrence en matière de haut débit mobile.


Continent « mobile first », l’Afrique ne dispose pas toujours des dernières générations de réseaux cellulaires notamment ceux offrant les meilleurs débits internet mobile. Mais les choses changent progressivement et la Guinée (Conakry) devrait prochainement bénéficier d’un second opérateur cellulaire à offrir la 4G à ses 14 millions d’habitants.  

L’ARPT, l’Autorité de régulation des postes et télécommunications de Guinée, vient en effet d’octroyer une licence 4G à MTN (Mobile Telephone Networks), le puissant groupe télécom sud-africain présent dans plus de 22 pays d’Afrique et du Moyen Orient, et qui se limitait jusqu’à présent à un réseau 3G dans le pays.
 
Pour le moment, seul l’opérateur Orange disposait d’une telle licence 4G, obtenue en 2019, et pouvait proposer aux Guinéens un accès internet mobile rapide. Mais selon le régulateur, cette licence 4G accordée à MTN devrait offrir plus de concurrence, ce qui sera « dans l’intérêt des consommateurs ». Fin 2020, Orange revendiquait en effet 59% de parts de marché en Guinée, loin devant MTN et ses 31% de parts de marché, notamment grâce à un réseau plus performant et son forfait 4G.
 
L’ARPT prévoit d’ailleurs d’octroyer prochainement une dernière licence à Guinée Telecom (Cellcom), le 3e opérateur local qui ne revendique que 10% de parts de marché. Une génération de la 4G qui devrait transformer le marché des télécommunications dans ce pays d’Afrique de l’Ouest.
 
Selon le Ericsson Mobility Report, l’Afrique compte désormais plus de 1,16 milliards d’abonnés à la téléphonie mobile.