techafrika

Un fonds commun de placement alimenté par l'apprentissage automatique lancé en Afrique du Sud


Rédigé le Mardi 24 Octobre 2017 | 0 commentaire(s)



Un fonds commun de placement alimenté par l'apprentissage automatique lancé en Afrique du Sud
La société locale de fintech NMRQL Research a lancé ce qu'elle appelle le premier fonds commun de placement (unit trust) alimenté par l'apprentissage automatique (machine learning) en Afrique du Sud, en utilisant l'intelligence artificielle pour mieux piloter la sélection des titres.
 
Les fonds commun de placement sont des portefeuilles d'actifs, tels que des actions et des obligations, dans lesquels les investisseurs et les entreprises d'investissement peuvent investir. Cependant, NMRQL Research veut modifier le procédé en offrant la possibilité d’investir dans un portefeuille diversifié d'actifs nationaux et internationaux, les allocations d'actifs et la sélection de titres étant systématiquement gérées à l'aide d'algorithmes d'apprentissage automatique.

Le processus d'investissement informatisé est conçu pour permettre à l'entreprise de découvrir des modèles cachés de mégadonnées sous-jacentes qui peuvent ensuite être exploitées pour prévoir les rendements de toutes les classes d'actifs et de tous les marchés afin de garantir la croissance à long terme du capital et du revenu.
 
L'entreprise est co-fondée par l'ancien PDG de la FNB, Michael Jordaan, qui a déclaré que le lancement du fonds a marqué le début d'un « changement de paradigme » dans l'industrie sud-africaine de la gestion des investissements.