techafrika

Nigeria: Facebook veut lutter contre les fake en intégrant les langues Yoruba et Igbo


Rédigé le Mercredi 4 Septembre 2019 | 0 commentaire(s)



Facebook veut combattre les fake news sur sa plate-forme en utilisant les langues yoruba et igbo. Kojo Boakye, responsable des politiques publiques de Facebook pour l'Afrique, a déclaré dans un communiqué mercredi à Lagos que les deux langues viendront s’ajouter à la langue haoussa, déjà prise en charge par la plate-forme.
 
M. Boakye a déclaré que Facebook collaborait avec Africa Check pour ajouter la prise en charge de plusieurs langues africaines dans le cadre de son programme Third-Party Fact-Checking. Il a déclaré que le programme aidera à évaluer l'exactitude des informations sur Facebook et à réduire la propagation de la désinformation.
 
Le programme a été lancé en 2018 dans cinq pays d'Afrique subsaharienne, notamment l'Afrique du Sud, le Kenya, le Nigéria, le Sénégal et le Cameroun.
 
"Facebook s'est associé à Africa Check, la première organisation indépendante de vérification des faits en Afrique, pour étendre sa couverture linguistique locale au Nigéria (yoruba et Igbo), complétant ainsi le haoussa déjà pris en charge. Nous avons également étendu notre couverture linguistique locale au Kenya (swahili), Sénégal (wolof) et Afrique du Sud (Afrikaans, zoulou, setswana, sotho, sotho du nord et ndebele du sud)", a déclaré M. Boakye.





Dans la même rubrique :
< >