techafrika

Microsoft va ouvrir des centres pour développeurs au Kenya et au Nigeria


Rédigé le Lundi 3 Juin 2019 | 0 commentaire(s)



Microsoft s’est résolument tourné vers les talents en génie logiciel en Afrique. La firme américaine va consacrer plus de 100 millions de dollars à une initiative de centre de développement logiciel.
 
Les premiers centres de développement de Microsoft en Afrique ouvriront cette année à Lagos, au Nigeria, et à Nairobi, au Kenya. Ils emploieront 100 développeurs à plein temps travaillant dans les domaines de l'intelligence artificielle, de l'apprentissage automatique et de l'innovation en réalité mixte. Dans le cadre de cette initiative, Microsoft envisage de porter son nombre de développeurs locaux à 500 d'ici 2023.
 
Les centres de développement sont la dernière initiative des entreprises technologiques mondiales cherchant à élargir leur empreinte en Afrique. Microsoft a lui-même lancé deux centres de données en Afrique du Sud cette année, tandis qu'Amazon Web Services, le leader mondial du cloud computing, ouvrira son premier centre de données en Afrique l'année prochaine.
 
Huawei, le géant chinois des télécommunications, a également annoncé des plans pour deux centres de données sur le continent.