techafrika

Les opérateurs de télécommunication kenyans déconnectent 600 000 cartes SIM


Rédigé le Lundi 1 Octobre 2018 | 0 commentaire(s)



Les opérateurs au Kenya ont déconnecté 598 507 cartes SIM qui n’étaient pas correctement enregistrées, conformément à une directive publiée par l'autorité des communications du Kenya (CA).
 
Selon les rapports du régulateur et des médias régionaux, Airtel a bloqué 584 134 cartes SIM et Telkom en a bloqué 14 373 en sept jours, conformément à la directive. Safaricom a affirmé que les 30 millions de lignes actives de son réseau ont toutes été enregistrées correctement. La CA a prévenu que tout opérateur disposant de cartes SIM actives ne possédant pas de données utilisateur sera sanctionné d'une amende pouvant atteindre 0,2% de son chiffre d'affaires annuel.
 
Francis Wangusi, directeur général de la CA, a déclaré: "Je tiens à rappeler une fois de plus à tous les Kenyans que la détention illégale de cartes SIM est passible d’une amende pouvant aller jusqu'à 500 000 Ksh ou douze mois d'emprisonnement ou les deux".
 
En janvier 2018, la CA avait déjà condamné Safaricom, Airtel et Telkom à une amende de plus de 3 millions de dollars pour une qualité de service médiocre.





Dans la même rubrique :
< >