techafrika

Les attaques de cybercriminalité ont augmentent de 30% en Afrique


Rédigé le Lundi 3 Décembre 2018 | 0 commentaire(s)



L’Afrique est de plus en plus ciblée par les pirates informatiques et doit investir dans la cybersécurité, ont déclaré les dirigeants du secteur. Selon eux, les cyber-menaces n'ont plus de frontières et les pirates de données attaquent tout ce qui bouge. Ils ont fait cette déclaration lors de la troisième Conférence africaine sur la cybersécurité à Abidjan, en Côte d'Ivoire.
 
Pour eux, en Afrique, les attaques ont augmenté de "20 ou 30%" au cours de cette période et il existe des possibilités de montée en puissance. Michel Bobillier, chef de l'unité de sécurité d'élite d'IBM, a souligné que la créativité des cybercriminels est devenue très grande, "ils ont des organisations, de vrais écosystèmes structurés, avec beaucoup d'argent et de technologie" pour lancer des attaques complexes.
 
Le directeur général de Talentys, une société ivoirienne opérant en Afrique de l'Ouest, Auguste Diop, a déclaré que les cybercriminels dans le monde entier avaient amassé un montant impressionnant de 3 000 milliards d'euros (2 600 milliards de dollars) en 2015, somme qui devrait doubler d'ici 2021. On ne dispose pas de chiffres précis pour le continent africain, mais les banques et les entreprises de télécommunications africaines sont la cible principale des pirates.