techafrika

La République centrafricaine, l’Afrique du Sud et le Nigeria sont les principales cibles de cyberattaque


Rédigé le Lundi 1 Octobre 2018 | 0 commentaire(s)



NEC XON, intégrateur de systèmes et spécialiste de la sécurité, s'est associé à La Colombe Groupe pour lancer le premier centre d'opérations de cyberdéfense (CDOC) d'Afrique francophone à Dakar, la capitale du Sénégal.
 
NEC XON est la combinaison de XON, un intégrateur de systèmes fournissant des services et solutions TIC et de sécurité personnalisés en Afrique australe depuis 1996, et NEC Africa, la branche africaine du géant mondial de la technologie NEC Corporation.

Vernon Fryer, directeur du CDOC de NEC XON, a déclaré que le centre fait partie du réseau mondial de centres de cybersécurité hybrides de NEC, complétant des installations au Japon, en Australie, à Singapour, en Afrique du Sud, au Brésil, à Vienne et aux États-Unis.
 
Il a noté que les pays africains sont de plus en plus confrontés à de graves cyberattaques, l'Ethiopie étant identifiée comme une cible clé, particulièrement exposée au piratage de sites gouvernementaux ou officiels. "Le Zimbabwe mène une stratégie cybernétique rigoureuse parce qu’il a été durement touché. Mon système me dit que le Nigeria subit actuellement 1 571 attaques. Le Nigéria, l’Afrique du Sud et la République centrafricaine sont actuellement trois des principales cibles d’attaques d’Afrique.", ajoute Fryer.





Dans la même rubrique :
< >