techafrika

L'Afrique va mettre en place des centres de cyberdéfense pour lutter contre les menaces


Rédigé le Mardi 3 Juillet 2018 | 0 commentaire(s)



L'intégrateur de systèmes et spécialiste de la sécurité NEC XON va créer trois nouveaux centres d'opérations de cyberdéfense ou CDOC - un au Nigeria, un autre au Sénégal et un troisième à Maurice, en plus des installations existantes en Afrique du Sud.
 
Dans un communiqué, l'entreprise a expliqué que les nouvelles installations sont en train d'être mises en place pour aider les organismes d'application de la loi en Afrique à répondre plus rapidement aux attaques, aider à identifier les pirates informatiques et appréhender les auteurs.
 
Vernon Fryer, directeur du CDOC de NEC XON, a déclaré: « Ces trois centres font partie de l'empreinte mondiale des centres de cybersécurité hybrides de NEC, complétant les installations au Japon, en Australie, à Singapour, en Afrique du Sud, au Brésil, à Vienne et aux États-Unis. Ensemble, ils forment un réseau mondial de renseignements sur les menaces et de connaissances spécialisées qui, pour la première fois, offriront une visibilité sur le paysage des menaces en Afrique ».
 
Selon NEC XON, les renseignements sur les menaces africaines à ce jour ont été maigres et bien qu'il ait été possible de déterminer si les attaques sont intercontinentales (originaires d'ailleurs et ciblant l'Afrique ou vice-versa), il reste encore beaucoup à faire.