techafrika

Kenya : YouTube et Netflix devront bientôt payer des impôts


Rédigé le Mercredi 4 Septembre 2019 | 0 commentaire(s)



Kenya : YouTube et Netflix devront bientôt payer des impôts
Le ministère des TIC est en phase finale d'élaboration d'un cadre qui sera utilisé pour taxer les services étrangers de diffusion multimédia en ligne tels que YouTube et Netflix. Ces services, dits over-the-top (OTT), devront bientôt déclarer leurs revenus tirés des consommateurs kényans.
 
Les services OTT incluent toutes les applications offrant des services de voix et de messagerie via Internet. Le directeur général de l'Autorité de la communication, Francis Wangusi, a déclaré que les fournisseurs de contenu en ligne exploitent le marché kényan, mais que ni le gouvernement ni les artistes n'en bénéficient.
 
"De nombreux pays spécialement développés ont des politiques pour réglementer ces services, et c’est vers cela que nous nous dirigeons en tant que pays", a déclaré M. Wangusi, ajoutant que les circuits de distribution traditionnels avaient été affaiblis. Il a déclaré que les technologies qui faciliteraient la taxation des services OTT sont déjà disponibles.
 
Le cadre politique proposé garantira également que les publicités étrangères diffusées sur le marché kényan soient soumises à une taxation.