techafrika

Uganda Telecom lutte pour sa survie


Rédigé le Jeudi 1 Décembre 2016 | 0 commentaire(s)



Uganda Telecom lutte pour sa survie
Il y a un peu plus d'un mois, les médias ont rapporté des plans pour vendre une participation de 69% de Uganda Telecom (Utl) à des investisseurs provenant des États-Unis d'Amérique.
 
Le plan, selon plusieurs sources, était de forcer le Libyan Post, société de télécommunications et de technologie de l'information (LPTIC) à sortir du capital de Utl et permettre à un nouvel investisseur de venir à bord. Tout cela découle d'un échec du gouvernement ougandais qui détient une participation de 31% dans Utl et de LPTIC à convenir d'un plan de recapitalisation de la société de télécommunications (fortement endettée).
 
L'année dernière, la licence de Utl était sur le point d'être suspendue après que l'organisme de réglementation, Uganda Communications Commission (UCC), ait noté que les engagements de la société avaient dépassé leurs actifs. A cette époque, le gouvernement ougandais et le gouvernement libyen ont entamé des pourparlers de crise sur la façon de sauver la société de télécommunications de l'effondrement. Au cours des négociations, il a été convenu qu'au moins 150 millions de dollars seraient réunis en capital à injecter dans l'entreprise.
 
Un an plus tard, les pourparlers sont toujours en cours et maintenant la société doit faire face à un comité du Parlement qui va entamer une enquête sur une mauvaise gestion présumée.