techafrika

Rwanda: Le gouvernement veut éliminer la signature manuelle et le cachet


Rédigé le Jeudi 26 Mai 2016 | 0 commentaire(s)



Rwanda: Le gouvernement veut éliminer la signature manuelle et le cachet
À la fin de cette année, la plupart des institutions publiques et privées, les organisations et les entreprises devront utiliser la signature numérique en vertu de la nouvelle technologie baptisée "Public Key Infrastructure Technology: PKI", a annoncé Jean Philbert Nsengimana, ministre rwandais des TIC et de la jeunesse.
 
Le ministre a fait cette déclaration au cours de l'atelier de sensibilisation sur la nouvelle technologie que le Rwanda sera le premier à utiliser dans la région. Le système, a t-il dit, demandera aussi bien aux institutions qu’aux bénéficiaires d’utiliser un certificat numérique, en lieu et place des signatures et des timbres qu’ils ont l’habitude d’utiliser manuellement.
 
"Nous tendons vers les transactions sans papier et l'économie numérique qui permettront de gagner du temps et de réduire les coûts. Cela permettra d'augmenter la productivité et l'efficacité, réduire les menaces environnementales tout en permettant de sécuriser nos documents électroniques", a t-il dit.
 
Cela permettra également d’assurer le signataire que le message n'a pas été modifié et que la confidentialité des informations a été préservée. Le système est développé par MYICT, Rwanda Development Board et le Korean Information and certificate Authority (KICA).