techafrika

Orange réduits ses actifs dans les filiales africaines en difficultés


Rédigé le Vendredi 30 Mai 2014 | 0 commentaire(s)



Orange réduits ses actifs dans les filiales africaines en difficultés
Après avoir cédé environ 95% de ses parts détenues dans sa filiale en Ouganda au profit d'Africell Holding (sous réserves des autorisations requises), il semblerait que le groupe Orange, au terme d'un examen minutieux des possibilités, envisage également un désengagement au Kenya et en Egypte.
 
Quelques jours après la signature d’un accord de rachat de ses parts dans Orange Ouganda par Africell Holding, il semble que l’opérateur historique veuille faire de même en Egypte avec Mobinil, présenté comme la première filiale d'Orange en Afrique. Orange annonce en effet des mesures drastiques, dont une possible réduction des actifs non essentiels pour réduire son endettement.      
Une nouvelle possibilité de désengagement est également examinée au Kenya où le groupe détient un actionnariat de 70% au sein de Telkom Kenya, un actionnariat qu’il partage avec l'Etat kenyan. Sur la table, deux options sont en discussion : soit une cession partielle, soit une cession totale des actifs.
 
À l'instar de ces deux pays, d’autres filiales d’Orange en Afrique sont en relatives difficultés, il s’agit notamment de celle du Mali à cause du risque majeur alimentée par la crise politico-militaire, et celle de la RDC où règne une concurrence féroce.





Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 12 Octobre 2017 - 01:29 Le Samsung Galaxy Note 8 arrive au Kenya