techafrika

Les hackers invités à tenter de pirater les machines de vote électronique du Botswana


Rédigé le Vendredi 19 Mai 2017 | 0 commentaire(s)



Les hackers invités à tenter de pirater les machines de vote électronique du Botswana
Les responsables de la Commission Electorale Indépendante (CEI) ont invité les pirates informatiques à démontrer si le système de vote électronique (EVM) proposé par le pays peut être piraté ou non. Le nouveau système de vote devrait être utilisé pour les prochaines élections présidentielles du pays en 2019.
 
La CEI, ainsi qu'une équipe d'experts du fournisseur du système, Bharat Electronics Limited (BEL) basé en Inde, démontreront comment fonctionne l'EVM (avec le pôle de vérification du papier vérifiable des électeurs (VVPAT)), dans le cadre des appels pour que le gouvernement abandonne le projet. BEL est une société d'État de l'Inde qui produit l’EVM à l’international, aussi connu sous le nom de machines de vote à l'Enregistrement Direct Electronique (DRE), car elles enregistrent les votes directement dans une mémoire électronique.
 
Le gouvernement estime que cette technologie améliorera plusieurs processus, y compris l'inscription des électeurs et la préparation des bulletins de vote, ainsi que la suppression des dispositions relatives aux bulletins supplémentaires. Les partis d'opposition restent quant à eux préoccupés par la fiabilité du système et prétendent que les EVM ouvrent la voie à des violations de sécurité.