techafrika

Les banques kenyanes ont uni leurs forces pour lancer un rival à M-PESA


Rédigé le Mardi 28 Février 2017 | 0 commentaire(s)



Près de dix ans après son lancement, M-Pesa a finalement ce qui pourrait être un concurrent majeur dans le juteux business des transactions financières sur mobile.
 
Les banques kényanes, qui ont demandé aux régulateurs d'empêcher le lancement de M-Pesa en 2007, ont maintenant lancé PesaLink, un service de transactions monétaires mobiles et électroniques.
 
Après que les régulateurs aient rejeté les inquiétudes des banques et donné une chance à M-Pesa en mars 2007, les banques ont été parmi les premiers acteurs à établir des partenariats avec le service après son succès dès les débuts. Au moins 40 banques l'ont utilisé pour accroître leurs dépôts, émettre des prêts et faciliter les paiements de factures, pour plus de 3,1 millions de clients chaque mois.
 
En 2012, les banques estimaient qu'elles perdaient jusqu'à 22 millions de dollars par an en commissions versées à des fournisseurs de services mobiles tels que M-Pesa et Airtel. Avec le nouveau service PesaLink, elles comptent bien renverser la tendance.