techafrika

La start-up Metro Africa Xpress veut apporter la livraison à la demande dans les villes africaines


Rédigé le Mercredi 9 Décembre 2015 | 0 commentaire(s)



Adetayo Bamiduro a dû convaincre son co-fondateur Chinedu Azodoh que lancer un site de e-commerce n’était pas forcément une bonne idée - du moins, pas encore. Au lieu de cela, les deux hommes ont décidé de lancer Metro Africa Xpress (ou MAX, pour faire court), un service de livraison innovant pour l'Afrique urbaine basé à Lagos, au Nigeria. MAX a été représenté à la conférence TechCrunch Disrupt à Londres.
 
Le service offre aux commerçants un moyen de faire livrer leurs produits aux clients dans les trois heures, à travers une plate-forme qui peut utiliser l’API conçue par la société, par sms ou d'autres plates-formes. Les commerçants peuvent convoquer les livreurs de MAX à travers la plate-forme et MAX facture les commerçants sur la base de la distance, et non du poids du colis ou d'autres critères souvent pris en compte par les entreprises de logistique. MAX a également à son avantage la vitesse de livraison, nettement meilleure que celle des entreprises traditionnelles de logistique, affirme Azodoh.
 
L’objectif de Metro Africa Xpress est maintenant de sortir du Nigeria pour conquérir d’autres marchés à travers le continent africain.