techafrika

L’Afrique du Sud et la Côte d'Ivoire en tête des pays ciblés par le virus WannaCry ransomware


Rédigé le Mardi 30 Mai 2017 | 0 commentaire(s)



WannaCry, le virus informatique « ransomware » qui a causé des ravages à l'échelle mondiale, a atteint un total de 34 300 tentatives d'attaque dans 97 pays, selon des recherches menées par Check Point Software Technologies. Les données compilées par une autre société de sécurité, Fortinet, montrent que l'Afrique du Sud est en tête des pays africains touchés, suivis par la Côte d'Ivoire et le Nigéria.
 
L'Egypte, l'Algérie et le Maroc complètent la liste des six pays africains les plus touchés, tandis qu'un petit nombre d'attaques ont été localisées dans le reste du continent. Selon le rapport de Fortinet, le secteur du transport et de la logistique est le plus touché, suivi par celui de la santé, des aliments et boissons, et des médias/communications en quatrième position.
 
Les chercheurs de Check Point estiment que les personnes touchées par WannaCry ne devraient pas récupérer leurs fichiers, même si elles paient la rançon demandée par les pirates. Ils affirment que les développeurs de WannaCry ne sont pas en mesure de respecter leurs promesses de décrypter les fichiers compromis après paiement de la rançon.