techafrika

« L’Afrique a perdu sa souveraineté » avec Internet, selon un avocat français


Rédigé le Samedi 22 Octobre 2016 | 0 commentaire(s)



L’avocat français Remy Fekete estime qu’avec Internet l’Afrique n’a pas de souveraineté. Une déclaration faite à Abidjan lors de la 12ème édition de l’Africa Telecom people (Atp).  
 
L’avocat associé au cabinet Jones Day de France a affirmé qu’il constate avec regret que « l’Afrique a perdu sa souveraineté face à des géants de l’internet qui ne sont pas établis sur le continent ». Selon lui, il s’agit d’une question de grand enjeu sur laquelle devraient se pencher les grands regroupements  régionaux d’Afrique dont la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) et l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa).
 
Remy Fekete estime que c’est une question de confiance qui peut considérablement affecter l’économie.
 
Allant dans le même sens que lui, le Commandant Aly Samassi, N°2 de la Direction de l’informatique et des traces technologiques de Côte d’Ivoire, a relevé un enjeu sécuritaire et prévenu que « si on ne prend pas des mesures, cela va créer des problèmes ».
 
Source