techafrika

Etude Live Stats – Internet en Afrique : Un taux de pénétration encore faible malgré une progression


Rédigé le Samedi 18 Février 2017 | 0 commentaire(s)



Live Stats, un cabinet de statistiques des personnes connectées en direct dans le monde, vient de publier les chiffres de son étude sur l’état d’avancement de l’Internet sur le continent africain. Voici quelques grandes lignes de cette étude :
 
  • L'accès à internet en Afrique a connu ces dernières années une importante progression grâce notamment au déploiement de la téléphonie mobile.
 
  • Il demeure toutefois faible par rapport aux autres continents avec seulement 23,2% de taux de pénétration contre 84% en Europe de l'Ouest,
 
  • La situation d'internet haut débit (ADSL) en Afrique est due à un retard dans le développement des infrastructures et un accès à un réseau qui demeure lent.
 
  • Toutefois, le déploiement du réseau internet progresse et en 2016, quelque 23,2 % des Africains sur une population de 1,216 milliard sont des internautes, un taux bien en deçà de celui de l'Amérique du Nord (88%), de l'Europe de l'Ouest (84%) et de l'Asie du Sud (33%).
 
  • Parmi les pays africains les plus connectés figurent les Seychelles (57,90%), l'Afrique du Sud (52%), et parmi les pays concentrant 80% des internautes africains, on a l'Algérie, le Nigeria, l'Afrique du Sud, le Kenya, l'Egypte, le Soudan et l'Ouganda.
 
  • Si tout le continent connaît une progression, en moyenne supérieure à 4%, du taux d'accès à internet, les disparités entre les pays demeurent "colossales" et varient de 1 à 50.
 
  • En Somalie, Erythrée et Burundi, par exemple, internet n'est accessible que par moins de 2% de la population.





Dans la même rubrique :
< >