techafrika

Cote d'Ivoire: Les employés de Comium à la porte après le retrait de la licence de l’opérateur


Rédigé le Mercredi 13 Avril 2016 | 0 commentaire(s)



Pour rappel, le gouvernement ivoirien a récemment retiré leurs licences d’exploitation à trois des six opérateurs mobile du pays, à savoir Comium, Green et Café mobile, pour n’avoir pas respecté les clauses de leurs contrats. Le pays ne compte donc plus que 3 opérateurs mobiles : Orange, MTN et Moov.
 
Après le départ de leurs dirigeants le samedi dernier, les employés de l'entreprise de téléphonie mobile Comium se sont vu refuser l'accès à leurs locaux, pourtant, disent-ils, les délais de fermeture de la société décidé par le gouvernement court jusqu'au 30 avril. Ce lundi 11 avril, les travailleurs étaient donc tous parqués devant le siège de l’entreprise sise à Marcory, face à la police qui leur refusait l'accès aux locaux.
 
« Nous n'avons pas d'autres mots à dire, seulement c'est qu'on a reçu l'ordre de veiller sur la fermeture pour cette journée », explique un policier qui dit avoir reçu l'ordre du commissariat du district de Marcory.
 
Les employés de Comium n’ont pas manqué d’exprimer leurs mécontentements face au comportement du gouvernement qu'ils jugent « anormal ».
 
Selon Mamadou Ouédraogo, chef du département radio de Comium Côte d'Ivoire et interface entre la structure et l'Artci, le ministre Bruno Koné avait signifié qu'il n'y aura pas de renvoi d'employés, le quatrième opérateur allait les employer et aussi récupérer les équipements des trois opérateurs mineurs (Comium, Greeen, Café mobile). « Nous nous retrouverons finalement avec trois opérateurs ».